Livres à vendre

J’ai fait un peu de tri chez moi et j’ai sélectionné un certain nombre de livres que je vends… Les prix sont en francs suisses, à adapter si vous désirez payer en Euros…

Fr. 5.-, bon état
41-004

Fr. 8.-, bon état

41MrveVz6DL._

Fr. 4.-, excellent état

825339-gf

Fr. 22.-, livre neuf

 

 

 

1141930

Fr. 6.-, bon état mais la tranche a un peu passé

9782840384854FS

Fr. 4.-, état moyen, couverture passée

9782841381364

Fr. 15.-, bon état (mais la jaquette est abîmée)$(KGrHqZ,!joFD)zI8kNoBRDS+KqgNg~~60_35

Fr. 4.-, état moyenpoissons-d-aquarium-de-vevers-940344066_ML

Fr. 5.-, excellent état mais dédicacé par ma mère…

téléchargement

 

 

Fr. 6.-, bon état

Walton-Stewart-Les-Guides-Brico-Malins-Votre-Terrasse-Livre-317472652_ML

Voili, voilà, si l’un ou l’autre vous intéresse, contactez-moi… Je vais en mettre une autre série un peu plus tard…

Vous êtes félins pour l’autre

Une page sur Séraphine et notre chat. Le pauvre Milou subit toute la journée les assauts affectueux de Séraphine, et il ne lui fait jamais rien, tout au plus miaule-t-il quand il en a assez…

Secret Coffee mars page collimage bourgeon créatif

 

C’était la page secrète du mois de mars sur le CoffeeScrap, je donnais la main à Galère et à Mesangathena.

Voili, voilà.

Carte jardinautes

La semaine passée, j’ai fait envoyé des boutures de menthe-chocolat à divers jardinautes. J’ai accompagné mes boutures de cette carte qui correspond au défi croquis du CoffeScrap :

Et ma carte, donc…

Carte jardin bourgeon créatif

Voili, voilà… Et vous, jardinez-vous ??

En mode espion

 

Thème de la semaine choisi par Carole…

Capucine, en héroïne du jour… Elle nous surveille souvent depuis notre fenêtre de chambre, souvent, on ne s’en aperçoit qu’au moment où l’on regarde dehors… Elle ne fait pas de bruit… Mais parfois, elle pique un fou rire, l’émotion de voir sans être vue sans doute !

Mode espion bourgeon créatif

J’avais eu une autre idée pour ce thème, directement issue d’une publicité du magasin Jumbo… mais je ne l’ai pas gardée, pour finir…  Il y avait une dame qui regardait à travers la haie…

J’ai eu du mal à ne pas repartir sur l’idée de « curiosité » que j’avais traitée l’an dernier.

Voili, voilà…

1000

Vous vous souvenez que j’avais organisé un jeu pour fêter les 1000 commentaires sur mon cybercarnet…

Les cartes que j’ai faites sont arrivées chez Alexandra et Klarobskuro (pour aller chez elles, colonne de droite…). Les cartes répondent aux défis de mars du Coffee Scrap.

Inspirée de cette affiche :

Carte 1000 commentaires bourgeon créatif

Et copitage de cette carte de Jennifer Frost :


Carte 1000 commentaires Bourgeon créatif

Je vous montre les carnets plus tard…

Voili, voilà, belle journée à chacun.

Toi et Moi

Une page sur nous deux, en amoureux, un soir à Vevey (je vous avais déjà montré une photo…)

La page répond au défi de la soirée du 1er mars sur le Potager créatif… Enfin, quand je dis répond, je devrais rougir jusqu’aux oreilles parce que finalement, elle n’y répond pas trop…

Il s’agissait de s’inspirer de ce clip (mot qui est un faux anglicisme… comme sil n’y avait pas déjà assez des vrais…) de Renan Luce, que j’ai beaucoup aimé :

C’est Annabel qui nous a proposé un montage à faire avec cette idée… Voici sa création :

… On ne voit pas bien sur l’image mais il y a plusieurs niveaux…

Et ma page à moi…

Toi et moi

Plus grand’chose à voir, donc… J’ai gardé le dessin à main levée, mais j’ai mis de la couleur… Oui, je sais, on cherche le rapport avec le clip qui a servi d’inspiration, mais bon… Euh… j’aime bien la chanson pis je l’ai écoutée en boucle en faisant la page ? Même pas vrai, mon ordi a planté 6 fois durant cette soirée et le son le plus entendu a été « encore planté ?? », en alternance avec « Mais y’en a marre !!! »

Voili, voilà.

Entre rues et avenues

Le texte de la quinzaine, autour de la ville.

 

Cela faisait des jours qu’elle peaufinait son plan. Elle allait lui faire payer au prix fort sa fuite. Evidemment, l’anonymat de la grande ville où ils avaient élu domicile ne facilitait pas les choses mais elle décida d’en tirer son parti.

A 17h précises, elle descendit de chez elle avec le landau. Bébé semblait dormir profondément. Il s’agissait de se faire remarquer par la concierge en claquant la porte assez fort pour être entendue et espionnée derrière le voilage de la loge.

Elle prit le bus de 17h06 et chuta dans la cohue qui succéda à l’ouverture des portes. Malgré les embouteillages, le bus filait à vive allure dans les rues, le long des immeubles. Il passa devant le Théâtre puis s’engagea dans l’avenue des Ecoles. Marieka parlait avec animation. Elle raconta aux voyageurs attentifs comment elle était arrivée en ville et les péripéties qu’elle y avait vécues.

Elle descendit du bus et traversa rapidement la rangée de voitures pour arriver dans le parc. Un de ses talons se cassa entre deux pavés. Cela n’était pas prévu… Elle tourna cette avanie à son avantage, on la remarquerait mieux, ainsi… Comme si son manteau fuchsia ne suffisait pas. Elle ôta ses chaussures. Devant l’hôpital, elle expliqua à une jeune pervenche son histoire de talon. La contractuelle sourit. Marieka continua son chemin.

Elle retrouva l’asphalte sous ses pieds nus, sûre de sa victoire. Telle une abeille dans une prairie, elle prit le temps de flâner dans cet environnement urbain, mais elle avançait vers son but à une vitesse constante, s’assurant d’être remarquée par les passants.

Enfin, elle arriva à la gare. Le piège se refermait, comme elle l’avait prévu. Jules était déjà dans le train. Il la salua à peine. Il exerçait simplement son droit de visite. Elle commença à l’aider à monter la poussette dans le wagon, puis se ravisa. Elle ôta son manteau qui gênait ses mouvements. Elle le posa sous la poussette. Elle lui fit mille recommandations, s’assurant que le chef de train l’avait bien vue.

Elle sortit de la gare sans se presser. Elle tourna le coin de la rue et sauta dans le taxi qui l’attendait. Personne ne fit attention à elle. Le taxi démarra et la déposa à l’adresse qu’elle avait indiquée. Elle récupéra sa fille qu’elle avait cachée dans sa petite valise, après lui avoir donné des somnifères pour s’assurer qu’elle ne ferait pas de bruit. Elle n’avait rien emporté d’autre. La poussette remise à Jules était vide mais personne ne le savait. Par contre, tout le monde l’avait vue lui remettre le landau. Elle l’accuserait d’enlèvement, juste avant de disparaître dans la nature avec son enfant. Il serait ainsi, en plus, accusé d’assassinat. Elle avait assez seriné la police depuis que Jules lui avait annoncé vouloir la quitter. Elle prétendait qu’il les menaçait, l’enfant et lui. Personne ne la retrouverait jamais sous sa nouvelle identité, pas même la police. Sa victoire serait totale. Si elle ne pouvait pas le garder, pas question qu’une autre femme ne l’accapare. Il moisirait en prison pendant de nombreuses années et la regretterait toute sa vie !

Cette histoire me trotte dans la tête depuis longtemps. J’avais vu une dame remettre une poussette à un homme dans un train, en l’insultant copieusement… mais je n’avais pas vu le bébé… D’où mon idée.

Les mots à utiliser étaient : voiture, rue, immeuble, abeilles, théâtre, anonymat, animation, pavés, visite, parc, asphalte ou bitume, bus, fuite, flâner, embouteillages, urbain, gare, hôpital, cohue, chuter, constant ou constance.

Voili, voilà.

Commence par un S

 

Thème proposé par Carole la semaine passée…

Tout d’abord, j’aimerais vous informer qu’en français, on devrait dire une s, une f, une r… tous les noms de lettre qui commencent par une voyelle… Bref, personne ne le fait, en vrai…

Chez nous, S comme Séraphine, comme Sixtine, comme soeur, comme sourire (mais Sixtine n’était pas trop motivée…)

Une première où l’on voit la motivation délirante de Sixtine pour sourire et pour une séance photo (même en lui promettant du chocolat, ça n’a rien changé)

SONY DSC

Et l’autre où elles semblent plus complices (mais elle est légèrement floue…)

SONY DSC

 

Voili, voilà. J’aurais pu mieux illustrer Commence par un C, en vous prenant Coraline avec un cocard !!! Ce sera l’objet d’un prochain message…